Menu

Décidément, les saranais ont bien du mal à gérer leur fin de match.

 

 On avait pu le constater lors de la rencontre face à St Raphaël. On fera le même constat mercredi soir dans le match face à Dunkerque. Deux ou trois approximations ou pertes de balles au plus mauvais moment et la partie bascule.

 

La première mi-temps et les six premières minutes de la seconde permettent aux supporters du Palais des Sports de retrouver leur équipe conquérante, agressive et efficace. Malheureusement, en l'espace de trois minutes le matelas de quatre buts d'écart, largement mérité, fond comme neige au soleil. Les dunkerquois reviennent à égalité et il s'ensuit un mano à mano qui se termine de la façon la plus cruelle pour Saran. Un petit but d'écart seulement, alors que les saranais ont fait la course en tête sur les 3/4 de la partie.

 

Aujourd'hui cinq équipes se trouvent regroupées en trois points après 12 journées de championnat, dont quatre avec seulement un point d'écart. On voit bien que rien n'est joué. Il reste maintenant aux hommes de Fabien à confirmer que les valeurs retrouvées ne seront pas qu'un feu de paille.

 

Rendez-vous le 20 face à Chambéry.

 

Loc